La communication des acteurs de la gestion de patrimoine : diagnostic d'un cabinet de taille moyenne

La communication des acteurs de la gestion de patrimoine : diagnostic d'un cabinet de taille moyenne

Résumé du document

X est une société spécialisée dans les services de la gestion privée du patrimoine. Elle a été créée dans l'objectif de fournir à ses clients des prestations de conseil en matière bancaire, financière, d'assurance et d'investissement. Son activité se divise en deux domaines distincts. Le premier domaine concerne l'activité d'X lui-même. Il s'agit de services propres à la gestion de patrimoine. De prime abord, il convient donc de citer le conseil en gestion de patrimoine lui-même incluant l'organisation du patrimoine des clients dans le respect de la loi, de la jurisprudence et des réglementations fiscales, mais aussi l'optimisation de la rémunération des dirigeants d'entreprise. Vient ensuite le courtage d'assurance. Il s'agit de traiter les affaires concernant l'assurance vie, la prévoyance, la retraite et la santé. Ensuite, la société est mandatée pour effectuer des démarchages financiers par des établissements d'Asset Management ("gestion d'actif") ou des sociétés de gestion de portefeuille. Aussi, X intervient comme intermédiaire en opération de banque et service de paiement. Cela comprend l'action en tant que courtier pour opération de crédit immobilier ou d'investissement, ou encore le conseil en optimisation de crédit et de levée de créances pour les entreprises. Enfin, X appuie son activité sur le conseil en investissement financier. Une large gamme de savoir-faire compose ce domaine, avec notamment le conseil en allocation d'actifs financiers pour les particuliers et la sélection de sociétés d'investissement. Cela comprend également le conseil en gestion de trésorerie pour les entreprises, le conseil en crédit et recherche de capitaux et d'organisme d'investissement.

Sommaire

  1. Introduction
    1. Organisation de l'activité
    2. Contexte d'intervention
  2. Diagnostic général
    1. La collecte d'informations
    2. Les diagnostics internes et externes

Informations sur ce rapport de stage

  • Nombre de pages : 11 pages
  • Publié le : 24/03/2018
  • Langue : français
  • Consulté : 5 fois
  • Format : .doc

Extraits

[...] Pour des raisons de confidentialité inhérentes à l'entreprise, il n'est pas possible de mentionner les données chiffrées (parts, chiffres d'affaires, etc.). Contexte d'intervention Je considère avoir eu la chance de pouvoir intervenir dans un contexte favorable à la réflexion et au développement de mon autonomie. En effet, mon travail au sein de cet organisme reflète un besoin général croissant de conseil en communication pour les structures de petite taille. Notamment, l'avènement du « tout digital » incite de nombreux chefs d'entreprises à se poser la question d'une éventuelle orientation vers ce support de communication. [...]


[...] L'absence de communication éditoriale ne permet pas au groupe d'acquérir un statut de « leader d'opinion » (concept de Lazarsfeld) pourtant utile à la prise de contact. Enfin, il convient de commenter les leaders d'opinion sur lesquels s'appuie X : le réseau d'apporteur constitué des avocats, notaires ou experts comptables. Si leur force réside dans des recommandations réalisées dans un cadre indépendant, cet atout peut rapidement se retourner contre soi puisqu'on ne maîtrise plus la nature de l'avis porté à son encontre. [...]


[...] Côté inconvénients, on peut souligner des enjeux inhérents aux structures à faible taille. Par exemple, le risque d'un turnover faible et d'une moyenne d'âge relativement élevée peut parfois engendrer une inadéquation aux nouvelles attentes du marché et à la concurrence à plus long terme. Les risques de fossilisation et de manque de réactivité aux soubresauts du marché (sur le plan des exigences des clients et non de l'actualité financière dans laquelle le groupe est en veille constante) constituent donc un enjeu à ne pas négliger. [...]


[...] Il y a donc l'existence d'une réputation solidement établie et d'une clientèle fidélisée. Sa structure de petite taille lui permet d'assurer un environnement de travail interne à l'abri des incompréhensions ou autres problèmes de transmission de messages. La collaboration en groupe restreint permet le développement d'une atmosphère « familiale » peu propice aux conflits. L'activité a peu de chance, par exemple, de souffrir de problèmes syndicaux. En outre, X dispose d'un personnel expérimenté et qualifié qui lui permet d'assurer une continuité d'évolution et une stabilité de l'emploi. [...]


[...] Vient enfin la question de la promotion. Étant donné la structuration de l'entreprise, cette partie n'abordera que la dimension de la communication externe puisque la communication interne se déroule de manière informelle. Pour le résumer de manière générale, on pourrait affirmer que x pratiques un marketing concentré, c'est-à-dire, une politique dans laquelle la cible de client visée se limite à un seul segment de marché. La question de la marque X est fondamentale dans la stratégie du groupe. Cette politique de marque s'inscrit en cohérence avec l'image que souhaite renvoyer le groupe. [...]

Nos documents en illimité avec la liseuse !

Découvre nos formules d'abonnement

Rapport-de-stage.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Rapport-de-stage.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Privacy policy

ok