Etude du développement d'une hépatite auto-immune induite par mimétisme moléculaire

Etude du développement d'une hépatite auto-immune induite par mimétisme moléculaire

Résumé du document

L'hépatite auto-immune est une maladie d'étiologie inconnue caractérisée par une destruction progressive du parenchyme hépatique médiée par le système immunitaire, suite à un bris de la tolérance immunitaire envers certaines protéines hépatiques. Le laboratoire où j'ai effectué mon stage a développé une souris modèle d'hépatite auto-immune : la souris transgénique TTR-NP. Ces souris expriment la nucléoprotéine (NP) du virus de la choriomeningite lymphocytaire (LCMV), sous contrôle du promoteur de la transthyrétine (TTR), spécifiquement au niveau du foie. Pour briser la tolérance immunitaire envers cette néo-protéine du soi, les souris ont co-injectées par voie intramusculaire avec un plasmide contenant de l'ADN recombinant codant pour la protéine de fusion CTLA-4-NP (plasmide pCMV-CTLA-4-NP) et un deuxième plasmide contenant de l'ADN codant pour l'interleukine 12 (pVR-IL12). Suite à cette injection, ces souris développent des auto-anticorps contre la NP. Cette réponse immunitaire B pas encore connue en détails a été l'objet d'une étude visant à la caractériser. Pour cela, un groupe de souris TTR-NP ayant subi une déplétion en lymphocytes B et un groupe de souris TTR-NP témoin ont été utilisés. Un dosage quantitatif des auto-anticorps présents dans le sérum de ces deux groupes de souris a été effectué afin d'étudier le rôle des lymphocytes B dans le développement de la maladie. Une étude qualitative de cette réponse B a également été effectuée, afin de déterminer quels sont les épitopes de la NP ciblés par les auto-anticorps. Une meilleure compréhension des mécanismes impliqués dans la réponse immunitaire B pourrait permettre le développement de nouveaux traitements thérapeutiques pour les patients atteints d'hépatite auto-immune.

Sommaire

I) Introduction
Le foie et ses propriétés immunologiques
L'hépatite auto-immune
Les modèles animaux
Projet
II) Méthodologie
A. ELISA
B. Couplage de peptides
C. FACS
III) Résultats et Discussion
IV) Conclusion

Informations sur ce rapport de stage

  • Nombre de pages : 16 pages
  • Publié le : 29/04/2011
  • Langue : français
  • Consulté : 3 fois
  • Format : .docx

Nos documents en illimité avec la liseuse !

Découvre nos formules d'abonnement

Rapport-de-stage.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Rapport-de-stage.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Privacy policy

ok